News

DES ÉQUIPEMENTS DE SURVIE


Avec le temps, dans certaines parties de l’Afrique, le directeur de Diamedica Robert Neighbour a commencé à se sentir chez lui, même loin de chez lui.

| L'appareil Glostavent® standard avait même permis une chirurgie sous ventilation de huit heures : une opération d’une fistule effectuée par l'IOWD :un acte manifestement long au cours duquel le savoir-faire des chirurgiens et anesthésistes ayant pris le patient en charge a beaucoup impressionné Robert

Cela s’applique en particulier au Rwanda, où Robert visite l’hôpital Kabgayi de Gitarama depuis dix ans et l’hôpital Kibagabaga de Kigali depuis trois ans.

Il y a installé de nombreux équipements, qu’il a ensuite dû entretenir. C’est ainsi que se sont construites des relations étroites avec le personnel, les équipes chirurgicales bénévoles, et une organisation humanitaire bien implantée : l’IOWD (The International Organization for Women and Development - organisation internationale pour les femmes et le développement).

Le travail de l’IOWD revêt toujours un intérêt particulier pour Robert. L’organisation caritative a, en effet, acheté plusieurs appareils anesthésiques Glostavent® de Diamedica, ainsi que quelques machines respiratoires à pression positive continue (CPAP - continuous positive airway pressure) pour les bébés.

Lors de ce voyage à Kibagabaga, Robert a expliqué que l'appareil Glostavent® standard avait même permis une chirurgie sous ventilation de huit heures : une opération d’une fistule effectuée par l'IOWD :un acte manifestement long au cours duquel le savoir-faire des chirurgiens et anesthésistes ayant pris le patient en charge a beaucoup impressionné Robert.

L’IOWD et la fistule

| La fistule obstétricale est une maladie handicapante provoquée par un arrêt de progression du travail lors de l’accouchement

Jusqu’ici, l’IOWD est venue à l’aide de plus de800 femmes au Rwanda, où le Glostavent® a fait partie intégrante des actes médicaux.

La fistule obstétricale est une maladie handicapante provoquée par un arrêt de progression du travail lors de l’accouchement. Plus de 75 % des femmes en souffrant ont connu un travail de trois jours ou plus. Selon l’OMS, 50 000 à 100 000 femmes développent une fistule chaque année dans le monde.

Dans les régions reculées du monde ne disposant pas d’aide médicale à l’accouchement, ce type de travail interminable se conclut souvent pas la mort du nouveau-né et d’horribles séquelles pour la mère – comme le déchirement et la perforation de la vessie et/ou du tissu entre le rectum et le vagin – entraînant une incontinence chronique.

Outre les effets physiques de la maladie, la fistule a aussi des conséquences socio-économiques et psychologiques dévastatrices. En effet, les femmes atteintes sont souvent abandonnées par leur mari et luttent pour survivre avec la honte associée à l’incontinence. Le seul traitement de la fistule est la chirurgie.

Un court film tourné à l’hôpital Kibagabaga montre le travail extraordinaire réalisé par l’IOWD pour venir en aide aux patients souffrant de fistule. Notez l’appareil d’anesthésie Glostavent® qui y est utilisé et qui montre la contribution des équipements médicaux innovants de Diamedica au succès des interventions.

Des mères jusqu’aux bébés

L’hôpital Kibagabaga hébergeait aussi des jumeaux prématurés au poids de naissance très faible, qui survivaient grâce à un CPAP pour nouveau-né Diamedica. Ces bébés n’avaient que quelques jours, et Robert a pu constater les capacités salvatrices de cette machine en action et en a tiré une profonde satisfaction.

| Sans CPAP, la plupart des nouveau-nés ne survivraient pas

De par le monde, les trois principales causes de décès des nouveau-nés sont : la prématurité, l’asphyxie à la naissance (déficit d’oxygène au cerveau) et les infections. Le CPAP nouveau-né est donc très demandé car il sauve des vies. En effet, les soignants doivent souvent prendre des décisions difficiles lorsque les besoins en assistance respiratoire dépassent les capacités.

Les prématurés peuvent peser moins qu’un sac de sucre, 800 g. Leurs poumons ne sont pas encore complètement formés ; ceci entraîne des difficultés respiratoires, lesquelles peuvent encore faire baisser leur poids du fait du surcroît d’énergie requis pour respirer. Les machines de CPAP délivrent de l’air et de l’oxygène à une pression accrue réglable en fonction des besoins du bébé. Cette surpression fournie par le CPAP aide à maintenir les voies respiratoires ouvertes et évite l’affaissement des poumons. Sans CPAP, la plupart des nouveau-nés ne survivraient pas.

Le secret : la simplicité

Robert passe six bons mois de l’année en Afrique, mais pourquoi ?

| Nous réparons quelques trucs et les gens apprécient notre aide

Outre la satisfaction de voir de ses yeux les jumeaux sauvés et la vie de la jeune femme transformée par son opération de la fistule, Robert apprécie aussi le fait de se présenter pour l’entretien de routine d’une machine et de constater qu’il n’a rien à faire parce que tout fonctionne parfaitement.

Il avoue même avec un sourire que la seule machine qu’il ait dû réparer était un appareil d’anesthésie d’un autre fabricant.

Il explique : « Nous réparons quelques trucs et les gens apprécient notre aide. Nous apportons une assistance technique : c’est un élément important que Diamedica fournit dans toute l’Afrique, pas seulement au Rwanda. Les gens travaillent très dur et ils ont besoin d’aide. »

Finalement, cela contribue à l’un des objectifs principaux de Diamedica : répondre aux besoins de santé urgents. Cela se produit, par exemple, quand Diamedica installe une machine et est aussi retenue pour en effectuer le suivi, l’entretien et apporter son assistance pratique.









Connexion
Facebook Twitter Instagram LinkedIn YouTube
Mises à jour
Diamedica in EnglishDiamedica en Français
Téléphone: +44 (0)1598 710066 WhatsApp: +44 (0)7716 503156 E-mail: info@diamedica.co.uk E-mail d'assistance: support@diamedica.co.uk

Diamedica (UK) Limited est une société ISO 13485:2016 © 2015 Tous droits réservés Politique de confidentialité